24/05/2015 04:13

Fête de la nature : balade-découverte du tuf dans notre Combe-Laval

L’association Royans d’Hier et d’Aujourd’hui a participé à la fête  de la nature organisée par le Collectif de l’arboretum de Saint-Laurent-en-Royans, dans son registre spécifique qui est le sien : le patrimoine. Le thème de fête était le bord de l’eau dans Combe Laval. L’ARHA songeait à une carrière de tuf abandonnée dans les années 1930. Or, le tuf est né de l’eau… Le sujet associait parfaitement les deux exigences : eau et patrimoine ! C’est donc une balade-découverte du tuf que l’ARHA se proposait d’organiser.

Ainsi, à 9 heures 30, au pont dit des Chartreux, Marie-France Faure, présidente de l’association, souhaitait la bienvenue à 27 participants - certains venus de loin -  et leur présentait les organisateurs et commentateurs de cette manifestation : Christian Maurel, vice-président, Pierre Blanc, Guy Rambaud, André Roux, ainsi que les autres GO : Gérard Clément et Paul Rébert.

Le circuit permettait de rappeler, dès le départ, l’histoire du pont sur le Cholet (en tuf) et de la route forestière impériale (attribués très longtemps et à tort aux Chartreux) qui a permis de descendre les premières grumes de bois de la forêt de Lente jusqu’à l’Isère et d’alimenter le haut fourneau des Forges de Saint Laurent en charbon de bois. Ceci était l’occasion de rendre hommage à ceux qui ont construit cette route vertigineuse entre 1805 et 1807 et qu’on avait laissés dans l’oubli.

La cascade de Frochet, véritable tufière en formation, offrait l’occasion d’expliquer comment se façonnait le tuf, pourquoi à tel endroit plutôt qu’à un autre et à quoi il servait.

Commentaires, questions-réponses accompagnaient la troupe jusqu’au sentier de la carrière.Quelques passages délicats, un discret pont de tuf caché sous l’herbe folle, une passerelle improvisée pour traverser une des nombreuses cascatelles coupant le sentier, amenaient tout le monde à la carrière proprement dite. On découvrait alors, dans un surprenant décor pentu de verdure et de rochers,  juste au pied de la grotte de Frochet, le lit vide d’une ancienne cascade - tufière sèche - et un superbe banc de tuf marqué encore par les tailles des derniers exploitants.Une démonstration du découpage du tuf était même assurée au « passe partout » (scie à deux poignées) par deux des membres accompagnateurs.

Au retour, un verre de l’amitié offert par l’ARHA, était particulièrement apprécié tandis que les explications des uns, les impressions des autres permettaient de prolonger ce moment d’émotion partagé engendré par la découverte d’un pur produit des belles eaux de Combe Laval dans un site aussi remarquable que méconnu.                        

CM

—————

Précédent


Contact

ROYANS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

Mairie
Saint-Jean-en-Royans
26190


0677633518 ou 0645148413